Le livre du jour : The art of Dejah Thoris and the worlds of Mars par Dynamite

Verdict : assez bien.

Qui est Dejah Thoris, déjà ? Dejah Thoris est l’héroïne, passive, du premier livre de la série d’Edgar Rice Burroughs sur Barsoom, nom donné par l’auteur à la planète Mars. Ce livre paru en 1917 s’intitule Une princesse de Mars, et nous présente les aventures d’un terrien, John Carter qui se retrouve par hasard sur la planète Mars et y découvre de nombreux peuples et civilisations guerroyant sur une terre à l’agonie. John Carter venant d’un planète à plus forte gravité, il est nettement plus fort que les martiens, et peut notamment se déplacer en faisant de grand bonds. Il est, sans doute, une inspiration majeure de Superman.

Dans ce livre, la princesse dont John Carter tombe amoureux est Dejah Thoris, elle est issu du peuple des hommes rouges qui sont en tout point identiques aux humains, mais avec une peau rouge. Elle est, bien évidemment, superbe, et son seul rôle dans le livre est de pousser John Carter à se battre l’épée à la main pour sauver son peuple.

Dark sun ?

Si ce scénario semble familier, c’est normal, Une princesse de Mars a eu un énorme succès, et même si ce n’est pas tout à fait le premier livre qu’on peut qualifier de « Sword & Planet », c’est certainement celui qui a véritablement donné vie au genre. Il a donc été copié, recopié, et re-recopié pendant des décennies. Malgré un rôle assez « potiche » donc, Dejah Thoris est un personnage important de la littérature puisqu’elle est devenue une référence elle aussi copiée, recopiée … Inspirant des générations de princesses de l’espace. Sans doute Léia lui doit-elle quelque chose. (Un bikini ?)

Suivront d’autres romans, Dejah Thoris reste un personnage important de l’univers martien d’Edgar Rice Burroughs. En 2010, Dynamite Entertainment, une maison de publication de comics, sort une adaptation de Une princesse de Mars, et suite à cela Warlord of Mars: Dejah Thoris, une série dérivée qui se concentre sur les aventures de Dejah Thoris, 400 ans avant la venue de John Carter. Oui, les martiens rouges peuvent vivre très longtemps.

Mais non, c’est juste de l’art.

The art of Dejah Thoris est donc un livre de dessins artistiques, dérivé de cette série de comics, elle même dérivée de l’adaptation comics d’Une princesse de Mars. Bon, j’ai lu le roman initial, toute la série de Barsoom en fait, mais je n’ai absolument rien lu des comics. Si je m’intéresse à ce livre de dessins, c’est donc pour le personnage que je connais à travers les romans.

Les romans d’aventure de cette époque sont rarement subtils. John Carter n’est pas loin du demi-dieu, immensément fort, doué pour toi, beau, sans faiblesse … il dompte par accident un monstre qui deviendra comme son toutou fidèle, sauf que la bête martienne est énorme, possède six pattes et ressemble plus à un lion qu’à un caniche, il devient ami avec Tars Tarkas, un chef de clan des martiens « verts », qui mesurent plus de trois mètres et possèdent quatre bras, et donc la femme dont il tombe amoureux au premier regard, et qui tombe elle aussi amoureuse de lui, ne peut être ordinaire : c’est la princesse du royaume le plus important de Barsoom, fille unique et héritière du trône, et elle a elle aussi toutes les qualités, la plus importante d’entre elle étant qu’elle est la plus belle femme qui existe que ce soit sur Mars ou sur la Terre.

Utiliser tous les superlatifs possibles, dans un roman, ça marche bien, on laisse l’imagination du lecteur faire le boulot, et chacun choisit selon ses goûts à quoi ressemble la plus belle femme du monde. Mais dès qu’on passe à un dessin c’est bien plus compliqué. Et quand on cherche actrice derrière ça le devient encore plus. Du coup on a ici des visions d’artistes qui peuvent être parfois très différentes. Pas trop sur la tenue qui reste ridiculement inexistante (mais qui s’en plaindrait ?), ni la couleur des cheveux, le reste, tout le reste, varie beaucoup. Certains artistes semblent même oublier qu’elle est supposée avoir la peau rouge.

Dans un autre style.

Dans l’ensemble je dirais que mes illustrations préférées vont plutôt être celles de Joe Jusko, qui semble s’inspirer lourdement du travail de Frazzeta sur le même sujet, mais peut on le blâmer ?

Ce sont donc en général de jolies illustrations, très sexys, mais malheureusement sans rien d’extraordinaire. Je ne sais pas si il s’agit là de couvertures de comics, ou d’illustrations bonus ou que sais-je encore, mais rien que la quantité (320 illustrations à peu près) prouve qu’il ne s’agit pas de travaux qui ont chacun demandé un travail énorme. Bref, c’est sympa, mais je ne passerai pas des heures, ni même des minutes à admirer les détails. J’aime bien, parce que j’aime bien le personnage de Dejah Thoris qui occupe une place spéciale dans la littérature, mais si c’était une fille canon choisie au hasard dans un comics, j’y trouverais moins d’intérêt.

Pour aller plus loin :

L’intégrale du cycle de Mars est disponible. C’est un peu daté c’est sûr, mais ça reste des romans d’aventure sympas.

Disney a fait une adaptation célèbre du livre Une princesse de Mars, célèbre par son échec financier, et c’est dommage parce que le film n’est pas mauvais, en tout cas pas plus qu’un autre, et qu’il donne bien vie au monde Barsoom.

Edgar Rice Burroughs est encore plus célèbre pour un autre héros : Tarzan.

Les illustrations me font beaucoup penser au monde de Dark Sun, l’un des univers les plus originaux pour Donjons et Dragons. Dark Sun, et Brom, le principal illustrateur de cet univers, ont sans doute été inspirés par Barsoom, et inversement, il est fort possible que les illustrateurs de Dejah Thoris soient allés piocher leur tour du côté de Dark Sun.

Dynamite propose d’autres « Art of » et notamment Red Sonja.

12 commentaires sur « Le livre du jour : The art of Dejah Thoris and the worlds of Mars par Dynamite »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :