Le livre du jour : Le docteur Oméga par Arnould Galopin

Verdict : passable

Le docteur Oméga est l’une des têtes d’affiches des Compagnons de l’ombre, collection d’anthologies consacrées aux héros de l’âge d’or, ou d’argent, ou autre, de la littérature populaire française. Souvent assimilé au docteur Who par sa ressemblance physique et son caractère avec le premier docteur (je crois …), il vient de ce roman, paru en 1906 et sous titré aventures fantastiques de trois Français dans la planète Mars.

Je me plains régulièrement de ne pas pouvoir apprécier pleinement ces histoires des Compagnons de l’ombre, ne connaissant pas toutes les œuvres auxquels ils rendent hommages, loin de là d’ailleurs. C’est particulièrement vrai pour le docteur Oméga puisque je n’avais jamais lu ce roman, ni regardé le moindre épisode de la série du docteur Who, qui ne m’inspire pas du tout pour le peu que j’en connais. A défaut de regarder la série, il me fallait donc lire le roman, ce qui me donnerait de meilleures bases pour critiquer. Et puis ça reste un bon exemple de merveilleux scientifique, assez typique de l’époque.

Le résultat est que je ne suis pas vraiment convaincu. Ça reste bien meilleur que la Roue fulgurante, par exemple, il n’y a aucun doute là dessus. C’est dans la lignée de la proto science-fiction de l’époque, ce qu’on appelait en France le merveilleux scientifique. On peut même rapprocher cette histoire d’œuvres comme le cycle de Mars d’E. R. Burroughs, ou certains tomes du pays d’Oz de L. F. Baum. Et c’est inspiré par différent récits d’H. G. Wells.

Le narrateur se rend compte que son voisin est un savant, qui a inventé un élément servant d’antigravité. Ensemble ils se rendent sur Mars, accompagnés d’un des serviteurs du savant, le docteur Oméga, ils y rencontrent et combattent des créatures martiennes et surtout les martiens eux-mêmes. Ils finissent par être faits prisonniers, mais réussissent à contacter la terre et une expédition est envoyée à leur secours.

Pour l’époque, ça ne me parait pas très original. Vingt ans plus tôt, ce serait différent, sans doute, je ne suis pas assez expert dans le sujet pour vraiment affirmer, de toute façon, mais jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas impressionné. Suite à ce que j’avais lu dans les Compagnons de l’ombre je m’attendais à plus. Un docteur Oméga plus savant peut être qui se mêlerait de voyager dans le temps autant que dans l’espace ? Quelque chose en tout cas.

Si au moins le style sauvait le livre, mais non. Ce n’est pas mauvais, loin de là, j’ai même trouvé la première partie, sur la terre, assez agréable à lire, il y avait l’anticipation de quelque chose de mieux. La partie sur Mars est plutôt plate à lire. Il y a de l’imagination, mais on a vu bien plus original et exotique depuis, et même parfois avant.

Sans vouloir dire que c’est mauvais, parce que je ne vois pas de gros défauts, c’est surtout que je ne vois pas de grosses qualités non plus, rien qui justifierait de faire du docteur Oméga un des piliers de la littérature française de cette époque. Peut être si on la restreint au merveilleux scientifique, et encore, d’autres ont eu bien plus de succès, et d’autres ont apporté plus au genre.

J’imagine que ma déception vient surtout du contraste avec ce que le personnage est devenu.

Pour aller plus loin :

Arnould Galopin a à son actif une quarantaine de romans publiés. Le docteur Oméga est le premier, ce qui peut expliquer certaines faiblesses. Il n’est pas le seul à être inspiré par d’autres succès, puisqu’avec des titres comme Un aviateur de quinze ans ou Le tour du monde en aéroplane, l’inspiration venant de Jules Verne est évidente.

En 1910 il crée le personnage d’Allan Dickson, qui servira peut être d’inspiration pour le fameux Harry Dickson.

2 commentaires sur « Le livre du jour : Le docteur Oméga par Arnould Galopin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :