Le film du jour : Les aventures de Bernard et Bianca par Disney

Verdict : assez bien

Sorti en 1977, ce long métrage d’animation Disney est adaptation d’une paire de livres pour enfants de Margery Sharp, parus en 1959 et 1962 et qui portent le même titre en anglais que le film (du moins pour le premier roman) : The rescuers. Les héros de ce film sont des animaux et plus particulièrement des souris, qui se rassemblent dans les caves du bâtiment des Nations-unies, à New York, qui, venant de différents pays du monde, en constituent l’équivalent en version souris, et qui, finalement, organisent des missions de sauvegarde. Ici celle d’une orpheline nommée Penny qui a envoyé un SOS dans une bouteille.

Je connaissais bien sûr ce film de nom, et même plus, j’en avais vu quelques extraits et en connaissais les personnages. Pourtant, étonnamment pour un film de cette année, je ne l’avais jamais vu, ni enfant, ni adolescent, ni même en le montrant à mes filles, alors que je leur ai proposé bon nombre de Disney. Il faut dire qu’avec la manie (de l’époque) de Disney de décaler beaucoup entre les sorties cinéma, les re-sorties cinéma et les sorties en cassettes, j’étais bien trop jeune pour la sortie, et déjà un peu trop vieux pour le reste. Du coup ce sont des films plus anciens qui ont fait mon enfance, de Blanche-neige et les sept nains au Livre de la jungle, en passant par Merlin l’enchanteur ou Robin des bois.

Puisque je suis en train, tout doucement, de rattraper mes manques en matière de longs métrages Disney, c’est donc un dessin animé que je me suis regardé tout seul, un soir, comme Basil, détective privé, dont je parlais la semaine dernière. Et il y a pas mal de points communs entre ces deux films. En dehors même du fait qu’ils s’agissent de deux longs métrages Disney, ce qui implique déjà beaucoup : dessins animés, avec des animaux comme héros, adaptés de livres jeunesse, tout ça c’est presque systématique.

Dans les deux cas, nous avons en plus le fait que les héros sont des souris, ça aussi c’est assez classique chez Disney (Cendrillon …) et même ailleurs (Fievel, de Don Bluth, un ancien de chez Disney, ça explique sans doute beaucoup), dans les deux cas ces souris sont le reflet en mode animaux mignons des humains qui occupent le même bâtiment, (Sherlock Holmes dans le précédent, l’ONU ici), dans les deux cas nous avons des films plutôt bien accueillis alors que le studio connaît une période plutôt creuse, et dans les deux cas, je suis bien moins séduit que le public.

Surtout ici je dois dire car si les années 80 ont été vraiment creuses pour Disney, et que Basil, détective privé n’est pas si mal comparé au reste, ici nous avons dans les années 70 les Aristochats et Robin des bois, qui me plaisent nettement plus. Sans doute il y a-t-il une question de goûts : les Aristochats se passe au tout début du XXe siècle, à une époque où les voitures étaient encore cools, dans le Paris de la belle époque, et ça j’aime, et Robin des bois se passe au Moyen-âge, j’aime encore plus et enfant j’adorais vraiment l’époque.

Les aventures de Bernard et Bianca de son côté, se passe aux USA, entre les années 50 et 70, vu l’ambiance je dirais qu’on est plus proche des dates de sorties des deux livres que de celle du film, mais la différence n’est pas grande. Pas grand chose pour me plaire donc, une ambiance un peu James Bond d’époque peut être ? Mais surtout, gros point fort quand même, une bonne partie du film se passe dans les bayous, et ça c’est un gros plus.

Oui avec leur côté magique et mystérieux malgré la modernité, j’aime bien les bayous. C’est la nature, c’est sauvage, glauque, ça renvoie au vaudou, à Lovecraft, et c’est même un peu français ! Je préfère la version des lieux qu’on peut voir dans la Princesse et la grenouille, et la comparaison montre clairement que le film de 1977 manque de moyens, et qu’il est en fait pas mal, au vu de l’investissement.

En dehors de ces bayous, et des alligators qui vont avec, il n’y a pas grand chose qui me plaise. Les deux héros sont sympathiques, mais pas plus. La petite fille est un peu trop pathétique, la méchante rappelle Cruella d’Enfer, en moins bien, et pour le reste il n’y a rien qui me donne un coup de cœur. Sans doute faut-il connaître ce film enfant pour l’apprécier vraiment.

Pour aller plus loin :

Curieusement ce film est le premier Disney a avoir connu une vraie suite au cinéma, avec Bernard et Bianca au pays des kangourous, un film avec a priori plus de moyens, et apparemment mieux réussi.

Ce film me rappelle aussi pas mal Charlie mon héros, réalisé par Don Bluth après son départ quelques années plus tard. On y retrouve le même pathos, avec une petite fille, des animaux, un alligator … Une de mes filles avait vraiment accroché à ce film et l’a regardé de nombreuses fois …

Un avis sur « Le film du jour : Les aventures de Bernard et Bianca par Disney »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :